Les passionnés du Chat Sibérien

Lieu convivial pour venir parler, échanger sur le chat et plus particulièrement sur le Chat Sibérien.
 
AccueilPortailCalendrierS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Les mycotoxines dans les croquettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Catsland
Admin
Admin
avatar

Féminin Vierge
✉ Messages : 900
❣ Date d'inscription : 02/03/2009
☺ Age : 44
✈ Localisation : Draguignan
✐ Emploi/loisirs : Enseignante RASED, oui oui encore !!
ツ Humeur : Très cool :-)

Mais encore
Et vous ツ :
✩ Quelle note donnez-vous au fofo ?:
10/10  (10/10)
• Météo du moment (chez vous) :

MessageSujet: Les mycotoxines dans les croquettes   Ven 3 Juil - 15:58

Je viens mettre un message que j'ai reçu de la part d'un juge félin au sujet des mycotoxines. C'est intéréssant donc je vous en fais part :

"Bonjour

Comme je vois et j’entends beaucoup de chose au sujet des mycotoxines dans les céréales et les croquettes.. et comme je travaille dans l’agro alimentaire et que c’est un sujet que je connais assez bien (sans prétentions toutefois), je voulais partager un peu mes connaissances qui sont peut être les mêmes que les votres…mais j’espère vous éclairer un tout petit peu.


Qu’est-ce qu’une mycotoxine ?

C’est un produit naturel !!! Fabriquée par des champignons (métabolites secondaires), dans certaines conditions d’environnement (température, hygrométrie), elles se développent soit au champ soit lors du stockage des céréales. Ce sont donc des toxines produites par des champignons.

Les champignons producteurs de mycotoxines sont connus partiellement puisque l’on découvre régulièrement de nouvelles mycotoxines au fur et à mesure de l’étude des espèces ! Les mycotoxines des céréales sont une découverte assez récente de la science (année 70/80).
Les champignons peuvent être des fusariums, des penicilliums, …


Le niveau de contamination des céréales


Les céréales n’ont jamais été aussi peu contaminées qu’actuellement !
En effet, en 1985, 25% de la production de céréales étaient contaminées par les mycotoxines. Ce sont les premières évaluations car la découverte de ces métabolites et de leur dangerosité était récente. Actuellement, avec l’évolution de la compréhension du phénomène et de la réglementation, la maîtrise et les contrôles permettent de maîtriser en partie cette contamination.

L’agriculture biologique ne préserve pas du tout du risque bien au contraire puisque un des moyens de lutte passe par l’utilisation de fongicides..interdits en AB. Donc en AB, les taux de mycotoxines sont en général supérieurs par rapport à l’agriculture conventionnelle.


Les sources de contaminations

On distingue les mycotoxines de champs (fusariose, zéaralénone) de celle du stockage (ochratoxine).

Au champ, le développement de moisissures est généralement lié à des piqûres d’insectes et des conditions adéquates de développement (humidité, température).
Ainsi, certaines années plus chaudes ou plus humides seront plus propices au développement de mycotoxines que d’autres.

Au stockage, les mycotoxines se développent en un point du silo. Le développement se réalise en général en fin de période de stockage et non juste après récolte. C'est-à-dire sur les céréales récoltées en été, les mycotoxines vont commencer à se développer en mars de l’année d’après dans le silo, si les conditions de stockage ne sont pas bonnes.


Les moyens de lutte

Au champ, les moyens de lutte dépendent du type de mycotoxine.
- fongicide (mais ce n’est pas l’idéal !!)
- rotation des cultures
- repos du champ

En silo, stockage dans de bonne conditions c'est-à-dire ventilation et maîtrise de la température. C’est outil sont utilisés dans les pays développés, mais coûteux sont peu utilisé dans les pays pauvre où les mycotoxines de stockage sont encore bien présente (riz du pakistan ou d’amérique du sud, par exemple)

Ou à postériori dans certain cas, détoxification des tourteaux à l’ammoniac…

La prévention la plus efficace est l’analyse de la matière première et l’élimination des lots contaminés.


Quelles céréales sont touchées ?

Toutes mais pas que les céréales..les pommes, le lait, l’arachide, les noisettes….
Riz : ochratoxine et aflatoxine, maïs : zéaralénone et ochratoxine ; blé : vomitoxine, pomme : patuline…..


Les analyses

C’est un moyen de surveillance mais malheureusement parfois peu efficace.
Au champ, une partie d’un champ peut être touché et pas l’autre.
Au stockage, une partie d’un silo peut être touchée et pas l’autre.
Dès lors, l’analyse va beaucoup dépendre du prélèvement !

Et l’analyse la plus fiable est sur la matière première et non sur la croquette qui représente un échantillon de mélange dilué de divers lots.

La loi impose au professionnel des prélèvements de 1/10e de kilo pour essayer de cibler le plus la recherche et avoir le plus de chance possible de trouver la mycotoxine. Mais sur des milliers de tonnes traitées ; cela reste infinitésimal.
Une analyse négative sur un lot peut être un coup de chance…



En plus, une analyse mycotoxine coûte environ 90 à 120 euros l’analyse d’un échantillon d’une mycotoxine…seules les entreprises riches réalisent des tests importants en échelle…


Les risques sur l’homme et les animaux

Ce sont des risques long terme par accumulation. Pas d’effet immédiat.

Cancer, atteinte du système de reproduction, du système nerveux….qq exemple de conséquences

Les doses efficientes varient selon le poids de l’animal…


La réglementation

Elle existe depuis 2002 pour l’homme au niveau de l’Europe.
Par contre, les pays hors CEE n’ont pas tous de réglementation…et il est important de maîtriser et contrôler les importations.
Il est ainsi connu que les arachides d’Iran, les noisettes de Turquie ou le riz du Pakistan sont des sources à risque en mycotoxines.

Pour l’animal, il existe une réglementation plus récente datant de 2007. la réglementation est plus compliquée sur l’animal du fait de la diversité des espéces et des réactions possibles aux mycotoxines.



Les pétitions anti croquettes avec céréales…

Il ne faudrait pas viser que les céréales…mais aussi par exemple, le lait…

Et pourquoi cibler les mycotoxines et pas les pesticides/fongicides, métaux lourds…qui ont le même type d’effet sur les animaux et l’homme ???"

No
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chatsiberien.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les mycotoxines dans les croquettes   Ven 3 Juil - 21:26

Et bien voilà qui a le mérite d'éclairer notre lanterne et compléter notre information, de façon claire et précise.

Merci, Cécile. :)
Revenir en haut Aller en bas
Caro
CACE, on est Champion d'Europe ! Pas mal !!
CACE, on est Champion d'Europe ! Pas mal !!
avatar

Féminin Sagittaire
✉ Messages : 251
❣ Date d'inscription : 02/03/2009
☺ Age : 41
✈ Localisation : Andorre
✐ Emploi/loisirs : Préparatrice en pharmacie
ツ Humeur : Toujours de bonne humeur

MessageSujet: Re: Les mycotoxines dans les croquettes   Dim 5 Juil - 1:46

Je crois qu'on est tous fichus, aussi bien les hommes que les chats!
On ne mange que des pesticides, des conservateurs, des colorants et autres produits chimiques sans en tenir vraiment compte... Mais paradoxalement, l'espérance de vie dépasse les 80 ans. A réfléchir...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.siberiancattery.jimdo.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les mycotoxines dans les croquettes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les mycotoxines dans les croquettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ruche dans mon jardin
» Restanques dans le Var
» les mauvaises herbe dans le jardin
» savez-vous qu'il y a des border collie dans les refuges?!
» Flottement et vibrations dans le volant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les passionnés du Chat Sibérien :: Le coin des pros :: Questions Elevage ❣-